Sarah,

quand est ce que notre amitié a-t-elle commencé à dérailler? Quand tu as fait ta fausse couche ou quand j'ai perdu Elise? A deux mois près je dirai que c'est la même période...Je tenais beaucoup à toi et vu le nombre de fois où tu occupes mes pensées je dirai que je tiens encore à toi...L'amour et la haine sont souvent mélées. Je me demande pourquoi tu m'as laissé tomber. Oui pour moi tu m'as laissé tomber...J'ai presque toujours été celle qui appelait et je m'en suis lassée. De ton côté, tu as du trouver trop difficile de garder contact avec quelqu'un de profondément triste. J'ai essayé pourtant de garder la face, garder la face quand tu as passé la soirée de l'anniversaire de Mona à caresser ton ventre de femme enceinte. Tu faisais sans doute ce geste insconciemment mais j'ai été extrêmement blessé que justement tu ne fasses pas attention, tout comme j'ai été profondément bléssé le 1er janvier 2017 quand j'ai compris que tu m'avais menti le 4 décembre 2016 en prétendant avoir la gastro lorsque nous avons bu l'apéro chez vous. Tu ne peux pas savoir comme ton manque de courage sur ce point m'a fait mal. Je le comprends, peut etre que j'aurais fait pareil...tu n'avais pas atteint les 3 mois, Elise était décédée depuis 5 mois...mais j'aurais tellement aimé que tu aies le courage de me l'annoncer plutot que me mentir...c'est le mensonge qui fait mal. Estelle aussi m'a fait le même coup mais je ne la considérais pas comme mon amie. Ta grossesse a été difficile à supporter. Tu n'y es pour rien, les gens continuent à vivre même quand pour moi la vie s'est arrêtée mais j'étais jalouse. Tu as réussi là où j'ai échoué faire un 2e enfant, en plus de l'autre sexe en 2017 donc pas soumis à la loi vaccinale. T'envoyer un cadeau a été difficile et j'espérais que ce serait l'occasion pour toi de m'appeler...Mais non je n'ai eu droit qu'à un texto. Depuis la naissance de Gaspard, pas une fois tu ne m'as prévenue de votre venue à rodez. Maintenant j'ai trop peur de faire le 1er pas et peur de ma réaction si tu m'appelles. Je redoute ce moment tout en l'attendant, en vain je crois. Mona me dit que je me fais des idées que tu es juste trop occupée. Peut-on être trop occupée une année entière sans avoir un moment pour donner des nouvelles? Non je sais qu'il y a trop de non dit entre nous pour cela. Personnellement, j'ai commis une petite vengeance en ne te souhaitant pas ton annivsersaire alors qu'il est difficile d'oublier qu'Elise est née le 7 juillet. C'est sans doute passé inaperçu. De même, je n'arrive pas à me résoudre à te souhaiter une bonne année. Tu sembles m'avoir tellement bien rayé de tes amis qu'à quoi bon? Envoyer un texto et recevoir une réponse convenue ou moi même avoir le courage de t'appeler? Le problème d'un appel c'est que je ne sais pas à quoi m'attendre ni de ta part ni de ma part. Je suis comme toi une personne lâche, je reste dans l'incertitude tout en souffrant de la situation. En perdant Elise, j'ai perdu tous mes amis, j'ai renoué avec certains qui ont bien voulu garder contact, les autres dont tu fais parti la logique voudrait que j'arrive à m'en détacher mais c'est plus fort que moi, j'ai toujours vécu dans la souffrance psychique, je continue.

Si je t'ai écrit ce mail, c'est dans le cadre d'un travail thérapeutique de deuil que j'ai fais avec une association. Je ne peux pas dire que cela me soulage vraiment...J'ai posé des mots écrits ma version de notre relation interrompue, sans doute as tu une toute autre version.

J'en profite pour t'informer que je vais être accouchée le 25 janvier d'un 2e petit garçon, Mona te l'a sans doute déjà dit.

Peux tu me dire si je suis toujours membre du bureau de comme une compagnie? Je ne pense pas vu que ça fait un moment que je n'ai reçu aucun pv de l'asso mais j'espère que si parce que le contraire signifie que tu m'as rayé sans rien dire et je ne trouverai vraiment pas ça correct.

Sophie