Aujourd'hui je suis triste. Triste car je n'ai pas de travail, que l'avenir me fait peur, que j'ai encore suscité de la haine chez une personne sans que je l'ai cherché. J'ai failli ouvrir la fenêtre et sauter. La mort, un accident, une maladie me semblent des solutions à mon mal être. Je sais que c'est completement nul comme reflexion, que je ferai mieux de positiver. Ma vie est enviable par bcp de monde. Je ne suis pas riche mais pas pauvre et ma situation financière ne deviendra critique qu'au mois de mai 2012. J'ai une relative bonne santé, un homme qui m'aime, des amis. Hier j'ai publié sur fb mon avis sur un poste de patissier dans un tout petit village de l'aubrac. J'ai fait part de mes sentiments concernant le niveau de la patisserie ( pas aussi bonne que je le croyais) sur le chef patissier que je trouve enfermé dans son boulot routinier et sur le patron qui à mon sens se trouve parfait. C'est vrai que mon message est sans doute méprisant. C'est bizarre souvent je me sens "supérieure" aux autres et en parallèle je n'ai aucune confiance en moi. La vie en société me semble très dure, on est tjrs confronté aux autres dans des rapports que je trouve mal sain. En réponse à mon message, j'ai reçu un message virulent d'une personne avec qui j'ai fait la formation de patissier. ça fait un moment que je sens qu'elle me déteste et j'en ai la confirmation. Ce n'est pas grave en soi, on ne peut pas plaire à tout le monde mais je me sens impuissante. J'ai l'impression que quoi que je fasse il ne m'"aimera" jamais. Ses propos ont fait partir toute la confiance que j'avais en moi concernant ce métier. Depuis ce matin, je pleure sur mon sort, incapable de m'arrêter. Il ya pourtant des solutions! Si effectivement je ne suis pas prête à prendre une place de patissier, je peux essayer de trouver un autre travail...Mais quoi? où? Cet après midi, je ferai de la relaxation en espérant que ça m'aide à arrêter de pleurer.