ME ENCANTA LA LLUVIA!!!!!!

01 janvier 2019

Lettre à Sarah

Sarah,

quand est ce que notre amitié a-t-elle commencé à dérailler? Quand tu as fait ta fausse couche ou quand j'ai perdu Elise? A deux mois près je dirai que c'est la même période...Je tenais beaucoup à toi et vu le nombre de fois où tu occupes mes pensées je dirai que je tiens encore à toi...L'amour et la haine sont souvent mélées. Je me demande pourquoi tu m'as laissé tomber. Oui pour moi tu m'as laissé tomber...J'ai presque toujours été celle qui appelait et je m'en suis lassée. De ton côté, tu as du trouver trop difficile de garder contact avec quelqu'un de profondément triste. J'ai essayé pourtant de garder la face, garder la face quand tu as passé la soirée de l'anniversaire de Mona à caresser ton ventre de femme enceinte. Tu faisais sans doute ce geste insconciemment mais j'ai été extrêmement blessé que justement tu ne fasses pas attention, tout comme j'ai été profondément bléssé le 1er janvier 2017 quand j'ai compris que tu m'avais menti le 4 décembre 2016 en prétendant avoir la gastro lorsque nous avons bu l'apéro chez vous. Tu ne peux pas savoir comme ton manque de courage sur ce point m'a fait mal. Je le comprends, peut etre que j'aurais fait pareil...tu n'avais pas atteint les 3 mois, Elise était décédée depuis 5 mois...mais j'aurais tellement aimé que tu aies le courage de me l'annoncer plutot que me mentir...c'est le mensonge qui fait mal. Estelle aussi m'a fait le même coup mais je ne la considérais pas comme mon amie. Ta grossesse a été difficile à supporter. Tu n'y es pour rien, les gens continuent à vivre même quand pour moi la vie s'est arrêtée mais j'étais jalouse. Tu as réussi là où j'ai échoué faire un 2e enfant, en plus de l'autre sexe en 2017 donc pas soumis à la loi vaccinale. T'envoyer un cadeau a été difficile et j'espérais que ce serait l'occasion pour toi de m'appeler...Mais non je n'ai eu droit qu'à un texto. Depuis la naissance de Gaspard, pas une fois tu ne m'as prévenue de votre venue à rodez. Maintenant j'ai trop peur de faire le 1er pas et peur de ma réaction si tu m'appelles. Je redoute ce moment tout en l'attendant, en vain je crois. Mona me dit que je me fais des idées que tu es juste trop occupée. Peut-on être trop occupée une année entière sans avoir un moment pour donner des nouvelles? Non je sais qu'il y a trop de non dit entre nous pour cela. Personnellement, j'ai commis une petite vengeance en ne te souhaitant pas ton annivsersaire alors qu'il est difficile d'oublier qu'Elise est née le 7 juillet. C'est sans doute passé inaperçu. De même, je n'arrive pas à me résoudre à te souhaiter une bonne année. Tu sembles m'avoir tellement bien rayé de tes amis qu'à quoi bon? Envoyer un texto et recevoir une réponse convenue ou moi même avoir le courage de t'appeler? Le problème d'un appel c'est que je ne sais pas à quoi m'attendre ni de ta part ni de ma part. Je suis comme toi une personne lâche, je reste dans l'incertitude tout en souffrant de la situation. En perdant Elise, j'ai perdu tous mes amis, j'ai renoué avec certains qui ont bien voulu garder contact, les autres dont tu fais parti la logique voudrait que j'arrive à m'en détacher mais c'est plus fort que moi, j'ai toujours vécu dans la souffrance psychique, je continue.

Si je t'ai écrit ce mail, c'est dans le cadre d'un travail thérapeutique de deuil que j'ai fais avec une association. Je ne peux pas dire que cela me soulage vraiment...J'ai posé des mots écrits ma version de notre relation interrompue, sans doute as tu une toute autre version.

J'en profite pour t'informer que je vais être accouchée le 25 janvier d'un 2e petit garçon, Mona te l'a sans doute déjà dit.

Peux tu me dire si je suis toujours membre du bureau de comme une compagnie? Je ne pense pas vu que ça fait un moment que je n'ai reçu aucun pv de l'asso mais j'espère que si parce que le contraire signifie que tu m'as rayé sans rien dire et je ne trouverai vraiment pas ça correct.

Sophie

Posté par elgatogordo à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 janvier 2016

STRESS INTENSE

je constate que mes amis se rarifient, j'ai pourtant arrêté de me confier, je reste souvent vague quant à la question comment tu vas! Je n'arrive pas à vivre c'est quand même pénible! j'ai un boulot mal payé mais interessant qui commence le 1er février, je suis probablement enceinte, je pourrais profiter de ces quelques jours pour glander et me détendre MAIS non je stresse à mort sur le budget, le futuer boulot, le futur bébé. Merde merde merde!

Posté par elgatogordo à 11:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2015

Maudite à vie

Putain de bordel de merde! Mais qu'ai  je donc fait au bon Dieu pour que je galère comme ça! J'en viens à envier le cancer de mon oncle...ça serait tellement plus juste que je sois malade à sa place puisque lui n'a pas envie de mourir contraitement à moi qui y pense de plus en plus. J'en ai marre de me battre pour garder le moral, marre de chercher du boulot et de foirer mes entretiens, marre de me gâcher la vie!

Posté par elgatogordo à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2014

Déjà 2014

Comme je n'ai pas d'amis à qui me confier, c'est agréable de retrouver ce blog où je peux déballer toutes mes idées pessimistes! Lorsque j'y reviens après un moment, je m'aperçois que j'ai bien grossi le trait, je me trouve un peu ridicule de m'être mis dans des états pareils. Je ne crois pas que j'arriverai un jour à guérir mon mal être malgré ma bonne volonté.

J'ai parcouru pas mal de chemin depuis mon dernier post. Finalement, j'ai bien craqué pour mon professeur que je trouvais bête et l'histoire n'a pas capoté. Il n'est pas l'homme parfait mais il a de grandes qualités, notamment un grand optimisme. 

J'ai eu avec lui un petit garçon adorable.

Coté professionnel, je suis toujours dans le flou...pas de boulot là où j'habite, pas envie d'en chercher, peu d'espoir d'en trouver un intéressant....

 

 

 

Posté par elgatogordo à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2012

ENCORE

et toujours les mêmes tourments. Je n'arrive pas à dormir, à prendre plaisir à la vie. Mon homme est lunatique et s'emporte contre moi parce que j'ai osé lui poser plusieurs fois la même question.  Je suis de moins en moins dans la société, plutôt en marge. Je m'accroche pour ne pas décrocher mais est ce que ça vaut vraiment la peine. Pas si sur!

Posté par elgatogordo à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 septembre 2011

TRISTESSE

Aujourd'hui je suis triste. Triste car je n'ai pas de travail, que l'avenir me fait peur, que j'ai encore suscité de la haine chez une personne sans que je l'ai cherché. J'ai failli ouvrir la fenêtre et sauter. La mort, un accident, une maladie me semblent des solutions à mon mal être. Je sais que c'est completement nul comme reflexion, que je ferai mieux de positiver. Ma vie est enviable par bcp de monde. Je ne suis pas riche mais pas pauvre et ma situation financière ne deviendra critique qu'au mois de mai 2012. J'ai une relative bonne santé, un homme qui m'aime, des amis. Hier j'ai publié sur fb mon avis sur un poste de patissier dans un tout petit village de l'aubrac. J'ai fait part de mes sentiments concernant le niveau de la patisserie ( pas aussi bonne que je le croyais) sur le chef patissier que je trouve enfermé dans son boulot routinier et sur le patron qui à mon sens se trouve parfait. C'est vrai que mon message est sans doute méprisant. C'est bizarre souvent je me sens "supérieure" aux autres et en parallèle je n'ai aucune confiance en moi. La vie en société me semble très dure, on est tjrs confronté aux autres dans des rapports que je trouve mal sain. En réponse à mon message, j'ai reçu un message virulent d'une personne avec qui j'ai fait la formation de patissier. ça fait un moment que je sens qu'elle me déteste et j'en ai la confirmation. Ce n'est pas grave en soi, on ne peut pas plaire à tout le monde mais je me sens impuissante. J'ai l'impression que quoi que je fasse il ne m'"aimera" jamais. Ses propos ont fait partir toute la confiance que j'avais en moi concernant ce métier. Depuis ce matin, je pleure sur mon sort, incapable de m'arrêter. Il ya pourtant des solutions! Si effectivement je ne suis pas prête à prendre une place de patissier, je peux essayer de trouver un autre travail...Mais quoi? où? Cet après midi, je ferai de la relaxation en espérant que ça m'aide à arrêter de pleurer.

Posté par elgatogordo à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2011

DROLE DE JOURNEE!

C'est fou comme la vie peut être surprenante des fois! Il y a une semaine et demie environ, j'ai envoyé une lettre à un restaurateur pour lui raconter un souvenir qui me tenait à coeur...ce souvenir était un prétexte à une demande de stage mais le but ultmie de ma lettre était surtout de pouvoir le rencontrer car vu le niveau du restau (3*) je savais d'avance que ni emploi ni stage ne m'y attendaient...Avant d'envoyer la dite lettre, j'avais demandé son avis à David et j'en ai reparlé aujourd'hui avec lui. Je lui faisais part de ma légère déception de ne pas avoir reçu de réponse et j'imaginais ce monsieur peut etre à l'étranger ou n'ayant pas eu mon courrier en main propre ou trop occupé. Et ce soir, alors que nous sommes samedi, j'ai reçu un mail...un mail de sa part me disant qu'il avait bien reçu mon courrier et que s'il n'avait pas de possibilité de stage ni en 2011 ni en 2012, il voulait bien me rencontrer! Alors voilà je suis trop contente et bien décidé à continuer mes exercices de relaxation qui me font beaucoup de bien pour positiver!

Beaucoup de travail m'attend: mardi l'examen du cap et ensuite préparer cet entretien pour qu'il soit le plus fructueux possible!

 

Posté par elgatogordo à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

QUE LE TEMPS PASSE!

Comme ça fait longtemps que je n'étais pas venue ici! Il s'en est passé des choses depuis janvier! J'ai entamé une reconversion en pâtisserie, dans une ville à 250 km de mon lieu habituel de résidence...J'ai tenu quelques résolutions:

  1. positiver
  2. croire en ma bonne étoile
  3. maigrir
  4. être amoureuse
  5. profiter de la vie
  6. prendre rdv chez l'ophtalmo
  7. écrire à Mr Bras
  8. ne plus me prendre la tête
  9. arrêter de stresser
  10. postuler au jury du livre inter
  11. mettre à jour mon autre blog plus souvent
  12. répondre aux vœux de bonne année que j'ai reçu

3 sur 12, ça fait pas beaucoup! Je positive un peu plus mais c'est dur, chassez le naturel, il revient au galop! Je fais plus de relaxation pour moins stresser. J'ai un peu maigri mais bon c'est dur de resister aux gâteaux quand vous passez votre journée à en fabriquer! Je profite pas mal, je fais du sport. Je n'ai pas postulé au livre inter car je n'avais pas envie finalement! Mon blog est mis à jour autant que je peux mais dans ma nouvelle petite ville, je n'ai pas de cuisine qui me donne envie donc j'ai pas trop de matière à publier. Pour ce qui est d'être amoureuse, je reproduis mes erreurs habituelles! Je fais une fixation sur mon prof alors que je le trouve bête. Pour une raison que j'ignore il m'attire physiquement alors qu'il n'est pas beau et ma tête trouve des excuses à sa bêtise. Je suis amouresue d'une image que j'ai de lui et qui forcement volera en éclat si par hasard il se passe quelque chose. Je suis tellement désespérée de toujours être célibataire que mon esprit fait des fixettes sur le 1er homme qui semble s'interesser à moi, peu important ses qualités/défauts. Il faut que j'arrête ce genre de truc voué à l'échec.

Posté par elgatogordo à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2011

CE QUE JE DEVRAIS FAIRE EN 2011

  1. positiver
  2. croire en ma bonne étoile
  3. maigrir
  4. être amoureuse
  5. profiter de la vie
  6. prendre rdv chez l'ophtalmo
  7. écrire à Mr Bras
  8. ne plus me prendre la tête
  9. arrêter de stresser
  10. postuler au jury du livre inter
  11. mettre à jour mon autre blog plus souvent
  12. répondre aux vœux de bonne année que j'ai reçu

Posté par elgatogordo à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

POSITIVER

S'il y a bien une résolution que je devrais prendre pour cette nouvelle année qui commence, c'est de positiver!

Posté par elgatogordo à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]